Quel cursus pour devenir Médecin généraliste ?

Vous êtes au terme de votre cursus secondaire et vous désirez enchaîner avec une formation universitaire pour devenir médecin généraliste ? Vous êtes passionné par le domaine médical ou dans une mesure plus large par les services à la personne ? Eh bien, retrouvez à travers le présent article le cursus à emprunter pour le devenir, le rôle d’un médecin généraliste, de même que les qualités et compétences qui lui seront utiles.

Quel est le cursus pour devenir médecin généraliste ?

Si vous souhaitez devenir médecin généraliste, il va vous falloir consacrer en moyenne neuf années pour les études. Pendant ses neuf années, vous passerez au moins trois années à faire un stage en milieu hospitalier.

Ainsi, l’aspirant à la profession de médecin généraliste débute par la première année de médecine qualifiée de PACES (Première Année Commune aux Études de Santé). Il peut, selon le cas, faire en amont une prépa PACES. Il faut souligner que tous les étudiants bacheliers peuvent y accéder.

Toutefois, la réelle sélection s’opère en fin d’année avec un concours très sélectif. Ordinairement, moins de 30 % des candidats réussissent à franchir ce cap. Une fois la première année réussie, le médecin généraliste en herbe prendra par la case université où il passera deux ans pour obtenir le Diplôme de Formation générale en Sciences Médicales, équivalant à la licence.

Après ce diplôme, l’étudiant passera par la suite les trois années qui suivront en externat. Il alternera les cours à la faculté de médecine avec de nombreuses périodes de stage. En réalité, il exercera l’équivalent d’un travail à mi-temps en milieu hospitalier aux côtés des praticiens de tout genre.

Lisez  Scramble au golf : comment y joue-t-on ?

Il devra aussi réaliser un ratio de 25 gardes par an. Ces trois années d’alternance, à condition qu’elles soient concluantes, seront sanctionnées par le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Médicales (DFASM) qui équivaut au niveau du master.

Il enchaînera pour finir trois ans en internat dans le milieu hospitalier. Parallèlement, il devra continuer ses cours en vue de préparer sa thèse qui sera couronnée par le Diplôme d’État de docteur en médecine. Ce qui pourrait lui valoir le poste de médecin généraliste.

Quelle est la fonction réelle d’un médecin généraliste ?

En France, le médecin généraliste est le praticien de la santé que vous rencontrerez le plus dans votre vie. C’est souvent à lui que vous vous adressez pour les suivis et avis médicaux, les rhumes, les vaccins, les douleurs, etc.

Il sert d’intermédiaire pour une quelconque prise de rendez-vous avec les divers spécialistes du métier. En tant que tel, vous devez comprendre que c’est le médecin généraliste qui établit le premier diagnostic avant d’orienter son patient vers ses confrères spécialistes si besoin est.

Ces spécialistes peuvent notamment être le gynécologue, le cardiologue, le pédiatre, le chirurgien-dentiste, le kinésithérapeute et bien d’autres encore. Il travaille en étroite collaboration avec tous ces spécialistes.

Le médecin généraliste met en œuvre un suivi rigoureux de ses patients, ce qui fait qu’il connaît leur dossier médical. Par ailleurs, le rôle du médecin généraliste consiste également à prescrire des médicaments ou des traitements au moyen d’une ordonnance que le patient apporte par la suite au pharmacien.

Lisez  Quel est le meilleur casino en ligne ?

Il faut aussi préciser que le médecin généraliste peut détenir son propre cabinet et pratiquer de ce fait de manière libérale. Dans le même ordre d’idées, il n’est pas rare de voir certains médecins généralistes, faire des visites médicales à domicile pour les malades ne pouvant pas se déplacer.

Quelques qualités et compétences utiles au médecin généraliste

Dans l’exercice de sa fonction, il serait vraiment préférable que le médecin s’arme de certaines qualités clés. Premièrement, il doit faire preuve d’un discernement irréprochable. Cela lui permettra de déterminer le meilleur diagnostic qu’il faut pour ses patients, peu importe la complexité de la situation.

Ensuite et en toute logique, il doit aimer le contact parce qu’étant constamment en relation avec les patients. Pour finir, le médecin généraliste se doit d’être un pédagogue. Il faut bien qu’il explique à ses patients le mal dont ils souffrent sans pour autant avoir à les affoler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *