Qui est Dominique Desjeux et comment s’est déroulée sa carrière ?

dominique desjeux

Initié au 18e siècle du fait de l’expansion des civilisations occidentales, l’anthropologie moderne a pris un élan fulgurant au XXe siècle avec l’essor de la mondialisation. D’un bout à l’autre du XXe siècle, l’occident a enregistré un grand nombre de travaux et de recherches scientifiques qui prennent pour centre l’étude des sociétés et des civilisations orientales. À ce tournant, la socioanthropologie moderne s’est vue enrichie par l’œuvre de grands esprits qui ont fondamentalement permis de pénétrer l’esprit des civilisations modernes. Parmi ceux-là, nous avons Dominique Desjeux dont l’immensité de l’œuvre a ouvert de nouveaux horizons pour les sciences humaines. Cet article vous conduit à la découverte de cet homme.

Que savons-nous de la vie de Dominique Desjeux ?

  • Identité à l’état civil : Dominique Desjeux ;
  • Naissance : 2 mars 1946 à Paris ;
  • Nationalité : français ;
  • Profession : socioanthropologue. Il est actuellement professeur (émérite) d’anthropologie sociale et culturelle à l’université Paris V Sorbonne, chercheur et directeur de recherche ;
  • Centre d’intérêt : l’Afrique ; pratiques culturelles et innovation dans les sociétés occidentales, orientales et asiatiques. Dominique Desjeux est un esprit pluridisciplinaire ; dans l’ensemble, ses travaux portent sur les innovations, la consommation ainsi que les problématiques liées au développement durable. Au-delà de la sociologie et de l’anthropologie, il s’intéresse également à d’autres domaines du savoir, notamment l’ethnologie, la psychologie et l’économie.
  • Parents : inconnus ;
  • Conjointe : inconnue ;
  • Enfants : inconnus.

Quelles sont les différentes étapes du parcours professionnel de Dominique Desjeux ?

Avec une thèse originale de sociologie soutenue sous la direction de Georges Balandier, Dominique Desjeux a officiellement entamé sa carrière de chercheur en 1969. Cette année-là, il eut son premier contrat qui lui a permis de travailler pendant deux ans (de 1969 à 1971) en tant que chercheur au CSO de Michel Crozier.

Lisez  Quel est le rôle de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat à Besançon ?

En 1971, Dominique Desjeux partit pour l’Afrique ; il y passa 8 années pendant lesquelles il transmit son savoir et partagea ses expériences en socioanthropologie sociale et culturelle. En outre, cette virée en orient a été pour l’anthropologue français l’occasion de toucher de doigt les civilisations africaines avec leurs spécificités culturelles et sociales.

Revenu en France en 1979, il dut attendre deux ans (consacrés à la recherche) avant de reprendre officiellement sa carrière d’enseignant en 1981. De 1981 à 1988, il a exercé à Angers en tant que professeur à l’École Supérieure d’Agriculture.

En 1988, Dominique Desjeux entre à la prestigieuse université Paris V Sorbonne au titre de professeur d’anthropologie sociale et culturelle. Il y eut entre autres le mérite de diriger le magistère (département) des sciences sociales appliquées, précisément à l’interculturalité.

Et ce n’est pas fini ; cette figure emblématique de l’anthropologie en France accroche à son palmarès beaucoup d’autres mérites. Il faut souligner qu’il a également été adjoint à la direction du CERLIS (Centre de Recherche sur les Liens Sociaux).

dominique desjeux

Quelle est la portée de l’œuvre de Dominique Desjeux ?

Dominique Desjeux est le père du doctorat professionnel en France dont le but est de donner aux étudiants en sciences sociales plus de chances d’insertion professionnelle. Convaincu du rôle primordial et irremplaçable des sciences sociales dans le développement, quel que soit le secteur, il a travaillé à la mise en place de ce qu’il a nommé Argonautes. Il s’agit d’une communauté d’étudiants et de chercheurs en sciences sociales qui offre aux entreprises des prestations d’étude prospective et d’impact social.

Ce qui est sans doute conduit à la naissance des « Dossiers sciences humaines et sociales », un éditorial né en 1991 aux éditions Harmattan. Dédié à révéler les jeunes chercheurs à travers la publication de leurs recherches, cet éditorial présente des analyses interdisciplinaires basées aussi bien sur des approches théoriques que sur des enquêtes de terrain.

Lisez  iENT : le pont numérique entre élèves, parents d’élèves et entreprises pour un suivi personnalisé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *