ColdCRM : que savoir sur ce logiciel SaaS ?

cold crm

La quête de visibilité et de clientèle amène les entreprises et professionnels à se tourner aujourd’hui vers les outils de growth hacking innovants. Ces derniers les aident en effet à mieux étudier leur marché pour mieux prospecter. Au nombre des différents outils d’exploitation numérique existant sur le marché, figure notamment ColdCRM qui est un logiciel très populaire depuis quelque temps. Ce texte vous présentera en détail ce que c’est que ColdCRM et son mode d’emploi avant de se prononcer sur son actualité. Chacun de ses points à aborder vous permettra d’apprendre davantage sur cette solution growth hacking.

ColdCRM : présentation

À l’instar de DropContact, ColdCRM constitue un logiciel innovant qui a été spécialement élaboré pour simplifier la recherche et l’utilisation des données numériques. Il s’agit des informations concernant les internautes présents sur le web. En pratique, c’est un outil qui peut être exploité sur les réseaux sociaux comme Méta (Facebook) ou LinkedIn pour collecter les emails ou les contacts téléphoniques. Toutefois, cette action n’est possible que si ces données sont en ligne et dans la base de données de votre logiciel ColdCRM. Évidemment, cette dernière est bien fournie en ce sens qu’elle renferme des dizaines de millions de coordonnées dans le monde entier.

Pourquoi choisir d’utiliser ColdCRM ?

ColdCRM dispose d’une base de données comptant des millions de coordonnées partout dans le monde. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nombre d’entreprises et de professionnels souhaitant une meilleure gestion de leur prospection commerciale optent pour ce logiciel. Ensuite, il s’agit d’un outil très efficace, soit entre 70 et 80 % selon les avis des potentiels utilisateurs. De plus, votre logiciel d’analyse et d’utilisation des données propose une interface ultra intuitive.

Lisez  Entreprise paysagiste : quel intérêt de recourir à leurs services ?

ColdCRM peut également être associé à plusieurs autres CRM pour une meilleure expérience. Il peut être combiné avec :

  • Hubspot ;
  • Salesforce ;
  • Pipedrive…

De même, cet outil peut être facilement combiné avec les logiciels de Cold emailing comme Lemlist. En outre, l’extension Chrome de ColdCRM s’avère parfois nécessaire pour effectuer des recherches directes de numéros de téléphone ou de mails sur LinkedIn grâce à l’utilisation de filtres premium.

cold crm 1

Usage de l’extension Chrome de ColdCRM pour collecter des informations : comment ça marche ?

Pour utiliser l’extension Chrome de ColdCRM pour collecter des données, vous avez d’abord besoin de télécharger et installer ColdCRM via Chrome web store. Ensuite, rendez-vous sur LinkedIn pour vous connecter au compte d’une personne ou encore moins effectuer des recherches sur un groupe de personnes. Il est préférable de faire recours à cette dernière option quand vous recherchez des données relatives au personnel d’une entreprise spécifique. Dès l’obtention de vos résultats, vous n’aurez qu’à ouvrir l’extension ColdCRM pour qu’elle vous affiche les icônes de mails et de téléphones liées à chaque profil. Choisissez maintenant les informations dont vous avez besoin et ajoutez-les au logiciel. À ce stade, vous avez la possibilité d’intégrer tout ou partie de ces coordonnées récoltées.

Le logiciel ColdCRM est-il toujours d’actualité ?

Cette question relative à l’opérationnalisation ou non de ColdCRM est tendance ces derniers jours. Suivant les informations disponibles sur la toile, il s’avère que cet outil a été utile dans la collecte des coordonnées (numéros, mails) d’un nombre de ministres de la République. Ainsi, face à la polémique engendrée par cette divulgation d’informations sur ces personnalités, l’entreprise a été contrainte de fermer officiellement. Cependant, l’outil ColdCRM n’a toujours pas disparu, mais il a seulement changé d’appellation pour devenir « DataRosa » afin de toujours servir.

Lisez  Que savoir sur Arnaud Danjean et ses entreprises ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *