Assurance pour loyer impayé : tout ce qu’il faut savoir

Pour une raison ou une autre, nombre de personnes décident ces dernières années d’investir dans l’immobilier locatif. Quelles que soient les motivations d’un tel engagement, l’investissement immobilier reste l’investissement le plus sûr et le plus rentable s’il est bien ciblé. Toutefois, les propriétaires de bien immobilier locatif font face aux risques de loyers impayés et de dégradation de locaux. Ceci déjoue un peu leur calcul financier et peut leur causer des pertes considérables. Aujourd’hui, grâce à l’assurance loyers impayés, les investisseurs immobiliers locatifs peuvent sécuriser leur finance et jouir de leur investissement locatif en toute quiétude. Dédiée aux sociétaires pour le compte des propriétaires bailleurs, l’assurance loyers impayés n’est pas obligatoire, mais une nécessité. Zoom !

Assurance loyers impayés : quel mode de fonctionnement ?

L’assurance garantie pour loyers impayés est un dispositif de couverture mis en place pour protéger les propriétaires bailleurs contre le défaut de paiement de leur locataire. De même, une assurance loyers impayés est une solution d’indemnisation des propriétaires bailleurs en cas de dégradation des biens immobiliers locatifs. La souscription à une telle couverture n’est pas obligatoire pour les investisseurs locatifs, mais une recommandation judicieuse et profitable. Pour ce qui concerne le fonctionnement de l’assurance loyers impayé, le propriétaire bailleur est appelé à se rapprocher d’une compagnie d’assurance.

Lisez  Est-il plus cher d’assurer une voiture neuve ?

Ensuite, il se fera accompagner par le service juridique pour accomplir les démarches nécessaires à cet effet. Une fois qu’il finalise la souscription à cette formule en rapport avec ses attentes, il pourra jouir des fruits de celle-ci. En effet, si son locataire est en cessation de paiement de loyers, si son logement est dégradé ou encore en cas de vacance locative, il pourra demander indemnisation. Oui, après le départ d’un locataire pour défaut de loyers, le temps que votre logement reste inoccupé, votre assureur vous paiera des indemnités sur les loyers.

Souscrire à une assurance loyers impayés : la pertinence pour le propriétaire bailleur

Pour investir dans l’immobilier locatif, nombre de propriétaires font recours au crédit immobilier pour financer leur projet. Pour honorer son engagement vis-à-vis de l’organisme financier prêteur en protégeant à la fois son bien et son budget, souscrire à une assurance loyers impayés peut s’avérer une alternative. En effet, la garantie loyers impayés favorise l’indemnisation du propriétaire bailleur aussi bien pour les défauts de paiement du locataire que pour la dégradation du logement.

Ainsi, malgré la situation de cessation de loyers de son locataire, cette formule d’assurance compense les loyers impayés au bailleur et prend en charge les détériorations subies par l’immeuble. Le propriétaire bailleur recouvre à cet effet normalement ses loyers et peut rapidement remettre en état son bien locatif avec cette garantie. L’assurance propriétaire loyers impayés couvre les honoraires d’avocat à hauteur de 3 000 euros en cas de conflit. Elle vous aide à rembourser votre emprunt immobilier sans puiser dans votre propre économie. De plus, cette garantie couvre même les loyers impayés pendant la trêve hivernale pour les locataires en cessation de paiement du loyer.

Lisez  Quelle est la mutuelle la plus intéressante pour les séniors ?

Pour quels locataires pouvez-vous souscrire à une assurance loyers impayés ?

En principe, la garantie loyers impayés peut être souscrite, quel que soit le type de locataire que vous avez. Tous les locataires sont accessibles à une assurance locative pour loyers impayés : apprentis, étudiants, travailleurs temporaires, personnels d’ambassade, diplomates, frontaliers, intermittents du spectacle… Quelle que soit la nature du contrat de votre locataire, celui-ci peut être éligible à l’assurance loyers impayés. Cependant, cette couverture est accordée à un locataire travaillant en CDD à condition que son statut de solvabilité soit sûr et certain.

De plus, en dehors de la nature du contrat de travail, votre locataire doit répondre à certaines exigences. Un locataire qui loue depuis plus de 6 mois ne doit pas avoir un antécédent de paiement cependant, le loyer du nouveau locataire ne doit jamais excéder 37 % de ses revenus bruts. Pour ce dernier, les taxes et charges sont associées (comprises) à ce pourcentage fixé au loyer. Les revenus sont ainsi considérés sans les diverses allocations qui y sont associées. Ce pourcentage peut même passer à 33 en fonction des situations en vue.

Les biens immobiliers couverts par l’assurance pour loyers impayés

S’il existe de conditions sélectives pour les locataires en matière d’assurance loyers impayés, il est évident qu’il y en aura aussi pour les biens immobiliers. En effet, tous les types de biens immeubles ne peuvent pas être couverts par une garantie loyers impayés. La première condition est que le bien dont il s’agit soit un logement servant de résidence et non un local commercial. Le bail doit être à usage d’habitation et non un bail à usage professionnel ou commercial.

Lisez  Quelle est la mutuelle la plus intéressante pour les séniors ?

De même, l’assurance loyers impayés ne couvre pas une résidence étudiante. Le bail doit être établi régulièrement selon la réglementation et un état des lieux doit être réalisé avant que le locataire n’intègre le logement. En outre, le propriétaire bailleur peut réclamer un dépôt de garantie en complément de la garantie dégradation immobilière. Dans ce cas, une franchise devrait être payée selon la formule souscrite pour un seuil de 2 500 euros TTC. La production de certains justificatifs est nécessaire pour souscrire à une assurance loyers impayés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *